Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les trois associations de parents d'élèves de Clamart (FCPE, AAPE et PEEP) ont été reçues par le Maire Jean-Didier Berger, accompagné de plusieurs adjoints (Scolaire, Finances) ainsi que du directeur général des services, pour la troisième réunion du « groupe de travail » sur les tarifications périscolaires le 17 novembre 2015.


Suite à la mobilisation des parents d’élèves depuis la rentrée de septembre, le maire a annoncé les quatre aménagements suivants, dont les associations des parents d’élève prennent acte:


1- Diminution des majorations appliquées en cas de non inscription préalable : elles passent de +50% à + 30%, mesure votée au prochain Conseil Municipal et applicable au 1er janvier 2016. Cette mesure est prise pour que le coût du repas facturé aux familles reste inférieur au coût réel pour la mairie, majoration comprise, pour ne pas prendre le risque d’être dans l’illégalité. Les associations ont profité de ce point pour que soit appliquée la réservation en 5 jours (selon l’engagement par la Mairie et non 5 jours ouvrés comme aujourd’hui)
2- Possibilité de paiement par CESU des factures périscolaires et envoi aux familles d’un document permettant de défiscaliser les frais de garde des enfants de moins de 6 ans, mesure applicable au 1er janvier 2016.
3- Dès Septembre 2016, mise en place d’une formule d’abonnement annuel pour les familles qui souhaiteraient inscrire leur(s) enfant(s) à la cantine sur l’ensemble de l’année scolaire pour un nombre de jours prédéfinis. La facture payée est donc fixée pour l’année (même en cas d’absence de l’enfant) et implique de souscrire au prélèvement automatique des factures. En contrepartie, le prix des prestations est diminué de 10% par rapport à une formule sans abonnement. Les associations de parents d’élèves ont demandé à ce que ce système d’abonnement soit étendu à tous les services périscolaires payants, ce à quoi le maire ne semble pas opposé.
4- Utilisation du quotient familial de la CAF (coefficient CAF PRO déjà utilisé pour les crèches) pour remplacer le système de mise à jour du quotient familial par la mairie, mesure applicable à la rentrée 2016-2017. Des économies en frais de gestion sont attendues et pourraient être répercutées aux familles.


Les associations des parents d’élève considèrent que ces mesures restent insuffisantes. Elles ne répondent pas à leur demande de revenir sur cette hausse démesurée des tarifs périscolaires votée l’été dernier en conseil municipal.


La FCPE, l’AAPE et la PEEP font face, sur ce sujet, à une négociation fermée par le Maire qui confirme son choix politique au détriment des parents en difficulté.


Elles regrettent d’ailleurs que le maire de Clamart, au cours de la réunion du 17 novembre ait été ferme sur les points suivants:


- La mairie ne reviendra pas sur la hausse de 40% des tarifs appliquée depuis la rentrée 2015-2016 et refuse d’étudier d’autres pistes permettant de rééquilibrer le budget de la commune en décalant ou reportant certains investissements prévus.
- Le maire souligne également qu’il n’y aura pas de nouvelle hausse des tarifs périscolaires sur la mandature, à condition qu’aucune nouvelle baisse des dotations de l’Etat n’intervienne.


Les associations de parents d’élèves estiment qu’il serait intolérable que les parents payent plus cher pour des conditions d’accueil et de prise en charge des enfants fortement dégradées en raison d’une baisse des effectifs d’agents municipaux (ATSEM, animateurs, agents d’entretien) qui entraine notamment des problèmes d’encadrement constatés dans de nombreux établissements depuis la rentrée.
La priorité doit aller à la sécurité de nos enfants dans les écoles de notre ville, d’autant plus dans le contexte actuel. Les trois associations appellent les parents à faire remonter auprès de leurs délégués dans les écoles les problèmes qu’ils pourraient constater, et à ne pas hésiter à solliciter le maire et son adjoint sur cette question en leur écrivant sur leurs adresses mails respectives. La FCPE, l’AAPE et la PEEP seront très vigilantes concernant cette situation et restent mobilisées.
Elles entendent être consultées et maintenir un dialogue avec la mairie sur l’ensemble des dossiers concernant le scolaire et le périscolaire, en amont des décisions

Tag(s) : #Tarification

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :